Cet enclos édifié à la limite de la Cornouaille, mêle chaleureusement les teintes jaunes de la pierre de Logonna et celles, plus sombres, du kersanton.

A la naissance des Monts d'Arrée, la richesse du Tréhou s’est construite essentiellement grâce à la culture et surtout au tissage du lin entre le 13e et le 19e siècle. La commune était d’ailleurs, comme d’autres, sous l’influence des « Juloded », paysans-marchands acheteurs de lin et revendeurs de toile.

L’église Sainte-Pitère, construite au XVIe siècle est remaniée au siècle suivant.
Dès le premier regard, on remarque le clocher à dôme (1649) qui s’élève élégamment vers le ciel.
Le calvaire classé, daté de 1578, est un bel exemple de l’harmonieux mélange entre les deux types de pierre. Les 12 apôtres y sont sculptés en bas-relief sur le socle. En se rapprochant, la statue de Sainte-Pitère, finement sculptée en kersanton, domine le porche Renaissance où une sablière porte la date de 1610. A l’intérieur du porche, on retrouve 4 statues des apôtres, œuvres du sculpteur landernéen, Roland Doré.

L'intérieur de l'église renferme également un vitrail de la Passion, un retable du 17e siècle et plusieurs statues anciennes (dont une de 1527).

À proximité : Enclos paroissiaux de la vallée de l’Elorn

Infos pratiques

  • L'église est ouverte à la demande.
  • Contact : Mairie du Tréhou au 02 98 68 82 04
  • Plus d’info : Association Tréhou Mein Glas – Tél. : 02 98 24 17 22
  • Pour en savoir + : « Le Tréhou », collection les enclos paroissiaux de la vallée de l’Elorn – APEVE
  • Enclos paroissial du Tréhou
    Route des Monts d'Arrée
    29450 Le Tréhou
  • 02 98 68 82 04
  • Envoyer un mail