Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, les crées, toiles de lin du Léon, s'exportaient dans l'Europe entière par les ports de Landerneau et Morlaix. C'est à la prospérité engendrée par cette manufacture que l'on doit de nombreuses constructions.

Aujourd'hui, des traces de cette histoire subsistent encore avec les kanndi, ces maisons buandières où l'on blanchissait le fil, avant le tissage des toiles. 
 
Sur le territoire de Landerneau-Daoulas, ces édifices sont sortis de l'oubli grâce à l'action de l'association Dourdon.
 

Informations et visites

Contacts