Petite commune à l’intimité préservée, Trémaouézan abrite un trésor qui sait surprendre ses visiteurs : un enclos paroissial d’une grande richesse, dont certains éléments sont comparables en tous points aux plus grands enclos de la région.

L’église Notre-Dame de Trémaouézan a été bâtie vers 1500. L’ossuaire gothique, qui lui est contemporain, est orné de figures d’animaux. A partir de la fin du 16e siècle, la menace des épidémies a exacerbé la ferveur religieuse du peuple qui affluait en pèlerinage dans cette paroisse dotée de 2 fontaines sacrées (une sous le patronage de la vierge Marie, l’autre sous celui de Saint Jean-Baptiste). C’est grâce à cet élan que pendant plus d’un siècle l’église a été maintes fois remaniée et considérablement agrandie nous offrant aujourd’hui un mélange de styles gothique et renaissance.

La recherche d’excellence est partout : Un porche renaissance monumental est édifié en 1610. Il recèle l’un des plus remarquables ensembles ciselés par le sculpteur landernéen Rolland Doré : les statues des Apôtres (à noter : la lune sculptée au-dessus des dais qui couronnent les apôtres).

A l’intérieur, les différents retables baroques sont des modèles du genre : polychromie très riche, sculptures soignées et disposition bien étudiée des éléments. Tout comme le baptistère (qui rappelle l’épisode du baptême du Christ), ces ensembles offrent une interprétation très imagée dans le but d’éclairer la foi des fidèles.

L’enclos de Trémaouézan regorge d’une multitude de détails des plus surprenants pour qui prend le temps de les découvrir !


A proximité : Fontaine Saint-Jean-Baptiste (à 200 m), Zone humide de Langazel (tourbière).
 

Infos pratiques

  • Pour en savoir + : « Trémaouézan », collection les enclos paroissiaux de la vallée de l’Elorn – APEVE
  • Contact : mairie de Trémaouézan au 02 98 20 87 12.