A côté du château de Roc'h Morvan, l’enclos paroissial de La Roche-Maurice réserve à ses visiteurs son lot de trésors !

L'église actuelle, dédiée à St-Yves (patron des juges et des avocats) a été édifiée au cours des 16e et 17e siècles, à l'emplacement de l’ancienne chapelle castrale datant du Moyen-âge.

Malgré l’extraordinaire finesse des sculptures du portail sud ou encore le clocher à double galerie, considéré comme l’un des plus beaux du Léon, c’est à l’intérieur de l’église que l’émerveillement atteint son paroxysme : à commencer par le jubé en chêne polychrome avec ses personnages grotesques, les sablières mêlant scènes religieuses et profanes, ou encore le grand vitrail de la Passion réalisé en 1539 (2e plus grand vitrail de Bretagne avec 21,05 m²).

Le vitrail Renaissance témoigne de l’influence flamande dans l’art breton (au 16e siècle, la Bretagne occupait une place de choix dans le commerce entre les Pays-Bas et l’Espagne).

Construit quelques décennies plus tard, en 1639, l’ossuaire est un fleuron de la Renaissance léonarde. Au-dessus du bénitier, l’Ankou annonce clairement son objet : « Je vous tue tous ».

A proximité : château de Roc'h Morvan, chapelle de Pont-Christ.

Infos pratiques

  • Pour en savoir + : « La Roche-Maurice », collection les enclos paroissiaux de la vallée de l’Elorn – APEVE
  • Visites guidées de l’enclos en juillet et août organisées par la S.P.R.E.V.. Visites à l'année organisées par l'APEVE, sur demande (possibilité de visites pour les groupes).
  • Contact : mairie de La Roche-Maurice au 02 98 20 43 57.

 

 

.