L’enclos paroissial de Dirinon est sans conteste celui où l’histoire se mêle le plus à la légende : celle de l’irlandaise Sainte-Nonne et de son fils, St-Divy, patron du Pays de Galle.

La construction des différents éléments de l’enclos s’étend de 1577 (chapelle) jusqu’au début du XVIIIe siècle.

La chapelle abrite un impressionnant gisant du milieu du XVe siècle, représentant Sainte-Nonne. Bien qu’il ne s’agisse pas de son tombeau, la paroisse possède tout de même des reliques de la sainte.

L’église, en grès de Logonna, mêle les styles gothiques et renaissance. Son clocher à double galerie (1588) est un modèle du genre et l’harmonie des 4 cloches en fait un des meilleurs carillons du département. L’intérieur de l’église réserve son lot de surprises et de fantaisies : le retable de la Sainte Trinité (transept sud) est une œuvre de premier plan, les peintures ornant la voûte lambrissée ont pour thème le Jugement Dernier et concourent à la renommée méritée de cette église de campagne.

La vitrine d’orfèvrerie abrite le trésor sacré de la paroisse, dont une chasse reliquaire de 1450.

À proximité : Fontaine Sainte-Nonne, chapelle et fontaine Saint-Divy, étang et moulin du Roual.

 

Infos pratiques

  • Pour en savoir + : « Dirinon », collection les enclos paroissiaux de la vallée de l’Elorn – APEVE
  • Contact : mairie de Dirinon au 02 98 07 01 33