Une Visite à Daoulas…

 

  Bonjour, nous sommes Clément et Camille, et nous allons vous guider au  cœur de l’histoire de cette ancienne cité prospère le temps de quelques instants…  Alors, prêt pour un voyage au cœur de Daoulas ?

 

 

OTLanderneau Daoulas

1. Présentation de la Commune

Daoulas est une commune qui se situe dans le fond de la rade de Brest. Elle est traversée par deux cours d’eau majeurs : La Mignonne    que vous pouvez apercevoir sur la photo ci-contre et le Lezuzan. La Mignonne a alimenté du 12ème siècle jusqu’aux années 1970  le moulin du Pont. Ce moulin servait à moudre de la farine.

Savez-vous d’où viendrait le nom de « Daoulas » ? C’est une terrible légende pour une si belle commune : en l’an 510 un seigneur du   Faou aurait commis un double crime dans l’église de Daoulas. Le nom viendrait du mot « Daou » qui signifie « deux » en breton et  « laz » signifiant « meurtre en gallois ». Même si sa légende est terrifiante, Daoulas est une commune très dynamique, en effet elle possède depuis presque 10 ans le label « village en poésie ». De plus elle propose en accès libre des balades photographiques dans       la ville avec l’abbaye de Daoulas

 

©CamilleRoch

2. Une histoire de commerce…

Continuons un peu plus loin, et arrêtons-nous le long du cours d’eau. Le port de Daoulas était très important à l’époque. Au 15ème siècle y était débarqué du vin de bordeaux et du sel. Les Daoulasiens eux exportaient des boulets de canons en kersantite. Deux autres axes de commerce ont façonnés Daoulas, la fabrication de porcelaine, que vous pouvez contempler sur l’image, mais également: la fabrication de toiles de lin. Elle était très présente par ici, comme dans beaucoup d’autres villes du secteur.

 

 

 

 

                                                                                                                              3.   Des rues chargées d’histoire

Nous empruntons à présent le chemin le long de l’étang. L’eau qui coule dans cet étang est celui de la Mignonne, rivière de 21 km qui prend sa source dans les

Monts d’Arrée. Remontons maintenant la venelle St Nicolas où nous pouvons apercevoir une statue de Saint Nicolas qui provenait originalement de la Chapelle Saint Nicolas.C’est pour cela qu’il peut se sentir un peu à l’étroit. Nous passons à présent la rue de Penn Ar Guer anciennement appelée rue de la Grande Cohue (qui vient de « co » signifiant « ensemble » et de « hue » signifiant « huer). Pour enfin arriver au carrefour des 7 saints où une légende a trouvé sa place. Celle-ci raconte qu’une femme très pauvre, déjà mère de plusieurs enfants, mit au monde 7 autres enfants. La ville chassa la femme et sa progéniture qui jeta alors un sort sur la cité en se rendant à celle de Brest.

                                                                                                     ©OTLanderneau Daoulas