Balades photographiques à Daoulas

Réalisée de 1968 à 1999 au Rolleiflex 6X6, la série "Hairstyles" rassemble plus de 1 000 clichés dont une trentaine est présentée dans les jardins de l’Abbaye de Daoulas. Chaque coiffure est photographiée systématiquement de dos, parfois de profil, rarement de face. « Une photo de face ne montre rien, celles de dos sont presque abstraites et révèlent la structure. »

Pour J. D. Okhai Ojeikere, cette série est une oeuvre collective. « La coiffeuse exerce tout son talent, la cliente choisit sa coiffure pour elle-même et c’est l’admiration que j’ai pour ces coiffures qui m’a conduit à les photographier… La durée, la méthode, la structure et mon obsession contribuent à l’exemplarité de ce travail. Il trouve naturellement sa place dans la photographie, dans la mode, dans l’ethnographie et tout simplement dans l’art. »

Pionnier de la photographie africaine J. D. Okhai Ojeikere (1930-2014) débute la photographie à l’âge de 19 ans. Il sera tour à tour assistant de laboratoire au ministère de l’information du Nigéria, photographe pour la télévision, membre du Conseil des arts du Nigéria avant d’ouvrir son propre studio, « Foto Ojeikere ». Conscient du rôle primordial de la photographie dans la préservation de la culture de son pays, il constitue une photothèque de plus de 20 000 négatifs se rapportant à la danse, au théâtre, aux enfants… et dans laquelle il apparaît très vite que les photographies de coiffures – élément important de la culture nigériane – constituent un ensemble singulier.

Horaires

         Du 29 mars au 14 juin : tous les jours de 13h30 à 18h00

         Du 15 juin au 16 septembre : tous les jours de 10h30 à 19h00

         Du 17 septembre au 6 janvier 2019 : tous les jours de 13h30 à 18h00

         24 et 31 décembre : fermeture à 17h00

         Fermé les 25 décembre et 1er janvier 2019. La billetterie ferme 30 minutes avant la fermeture du site.

Les balades photographiques se poursuivent dans la commune de Daoulas, avec Chroma, une série de la photographe Medina Dugger qui rend hommage au travail du photographe nigérian disparu en 2014.

  • Dates : Du 29 mars 2018 au 6 janvier 2019
  • Entrée : Payant
  • Tarifs : Tarif de base : 1 à 7 €
    Tarif abonné : 5 à 35 €
    Tarif enfant : gratuit à 1 €